par Philippe NIEUWBOURG Dimanche 6 Décembre 2009
IBM 1440
IBM 1440
En 1962, l’ordinateur devient enfin « accessible à tous » ! Enfin presque... c’est en tous cas comme une machine « bon marché » à transistors et programme enregistré que l’on présente alors l’IBM 1440. Il appartient à la famille des 1400 par sa logique interne et sa programmation. Il peut être connecté à des disques amovibles, mais également à des unités de bandes magnétiques.
« Bon marché » reste une estimation toute relative, car il vous fallait débourser tout de même 570 000 Francs de l’époque (soit environ 776 000 euros d’aujourd’hui) pour acquérir le modèle d’entrée de gamme, équipé de 4 Ko de mémoire centrale, d’un lecteur perforateur de cartes 1442, d’un pupitre 1447 et d’une imprimante 1443. A la location, cela devient presque une « affaire », à 10 000 Francs par mois (soit environ 13 620 euros d’aujourd’hui). Des plans de composition plus conséquents, autour de machines à 8 voire 16 Ko de mémoire pouvaient également être commandés.

Les « DISPAC » modèle 1311 qui peuvent y être connectés sont un modèle d’efficacité pour l’époque ;-) Un même calculateur peut recevoir de une à cinq piles de disques; chaque chargeur pèse moins de 5 Kg et permet de stocker environ 2 millions de caractères (2 Mo).
Des disques magnétiques 1301 peuvent également être connectés, chaque pile de disques permet alors de stocker 25 Mo.

Liens :
- Le site d’archives de IBM sur le modèle 1440
- La plaquette commerciale de présentation de l’IBM 1440

Si vous avez connu cette machine, ou avez une anecdote à partager, utilisez la zone de commentaires ci-dessous pour la faire connaître.