par Philippe NIEUWBOURG Dimanche 19 Juillet 2009
IBM 1401 et ses périphériques
IBM 1401 et ses périphériques
Commercialisé en France à partir de 1960, l’ordinateur IBM 1401 est le point de départ de la série des 1400. Le 1401 n’est pas un ordinateur complet, il faut lui greffer différents périphériques pour qu’il puisse fonctionner. C’est une machine à caractères (7 bits), groupés en mots de longueur variable en fonction des directives du programmeur. Il proposait en standard 1400 positions de mémoire (sous forme de cartes à tores de ferrite), mais des versions étendues permettront d’atteindre 4000 puis 16000 positions mémoire. Il pèse 500 Kg, sans compter les périphériques bien entendu et occupe une surface de 40 à 60 m2 en fonction des versions. La version la plus simple coûte 617 000 Francs (soit 910 000 euros de nos jours), la version la plus complète vaut 3 172 000 Francs (soit 4,7 millions d’euros de nos jours). Il était disponible à l’achat ou à la location.
Les dispositifs d’entrée-sortie étaient un lecteur de cartes perforées 1402 (880 cartes par minute en lecture), de bandes perforées 1011 (500 caractères par seconde). L’imprimante 1403 à chaîne imprimait à la vitesse de 600 lignes par minute. D’autres périphériques étaient proposés : lecteur optique, lecteur magnétique, système de télétraitement à distance...
Des disques magnétiques pouvaient être ajoutés. Chaque disque permet de stocker de 2 à 20 millions de caractères alphanumériques. On peut également connecter jusqu’à 6 dérouleurs de bande magnétiques.
Du point de vue programmation, le 1401 est commandé par un langage machine à 106 codes opérations ou par un langage symbolique SPS qui dispose d’un programme d’assemblage. Les langages évolués Fortran et Cobol sont également disponibles.
Annoncé en 1959 aux Etats-Unis, il a été commercialisé jusqu’en 1971.

Liens :
- Informations officielles fournies par IBM

Si vous avez connu cette machine, ou avez une anecdote à partager, utilisez la zone de commentaires ci-dessous pour la faire connaître.