petition




L'affaire de la Grande Arche

Recherche

Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile



.
par Philippe NIEUWBOURG Dimanche 8 Novembre 2009
IBM 7040
IBM 7040
Parler de l’IBM 7040, présenté en France en 1962, est forcément un moment fort dans cette saga des ordinateurs des années 60. C’est en effet ce calculateur que nous présentons au public depuis avril 2008, au sein de l’exposition permanente du musée de l’informatique. Une machine présentée entourée de ses principaux périphériques, lecteur de cartes perforées, imprimante, armoire mémoire, contrôleur de disque et disque dur. Une reconstitution rendue possible par Stéphane Mathon, collectionneur depuis plusieurs années de ces machines antiques et qui a accepté de prêter cette configuration au musée, pour le plus grand plaisir des visiteurs.

L’IBM 7040 tout comme le 7044 est un ordinateur scientifique moyen, qui dispose également des capacités d’un ordinateur de gestion. Le 7040 est moins rapide que le 7074, mais le 7044 dispose d’une vitesse interne de traitement deux fois plus rapide que le 7074. Ces deux machines complètent donc la série 7 de IBM en ce début des années 60.
Commercialisé au prix de 5,7 millions de francs de l’époque (soit 7,8 millions d’euros) ou loué 100 000 francs par mois (soit 136 212 euros), l’IBM 7040 occupe dans son plan de composition classique, avec 16 000 mots de mémoire, une surface de 60 m2. Le 7044 vaut près du double et occupe 80 m2.

Ils sont tous deux disponibles en plusieurs configurations de mémoire centrale, de 4096 à 32768 mots. Les principales fonction câblées sont les quatre opérations arithmétiques, les sauts conditionnels, les comparaisons, les entrées-sorties simultanées et le traitement des caractères alpha-numériques.

Côté périphériques, on peut noter les caractéristiques de l’imprimante 1403, qui imprime 1285 lignes de chiffres par minute.

Du côté des programmes, les langages évolués Fortran et Cobol sont proposés, accompagnés des utilitaires classiques, et du programme « Moniteur » qui permet de traiter une suite de programmes et de prendre en charge le passage d’un travail à un autre.

Liens :
- L’IBM 7040 de l’Universite de Colombia en photo

Si vous avez connu cette machine, ou avez une anecdote à partager, utilisez la zone de commentaires ci-dessous pour la faire connaître.