petition




L'affaire de la Grande Arche

Recherche

Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile



.
Des documents inestimables sur l'histoire de Sperry Univac
Des documents inestimables sur l'histoire de Sperry Univac
Je le connais depuis plus de quinze ans ! Journaliste spécialisé dans l’informatique, j’étais amené à rencontrer régulièrement Jacques Boussard, en charge des relations presse de plusieurs sociétés d’informatique pour son agence Mediapub. Depuis plusieurs années, plus de nouvelles, Jacques avait disparu de la circulation... je l’imaginais coulant une retraite bien méritée.
Et puis il y a quelques jours, appel téléphonique imprévu, Jacques Boussard souhaite me voir...
Nous nous retrouvons chez lui en banlieue parisienne, face à un trésor de documents consacrés par Jacques depuis plusieurs décennies. C’est toute l’histoire de Sperry Univac en Europe qui défile sous mes yeux. Plusieurs centaines de documents, plaquettes, photos originales, courriers... qui font toute la grande et les petites histoires de la société, dont Jacques Boussard avait en charge à une époque la communication.
Et heureusement, il eu la présence d’esprit de conserver ces documents, sans valeur à l’époque, mais qui prennent aujourd’hui leur dimension historique. Et viennent ainsi rejoindre nos collections. Un grand merci donc à Jacques Boussard.

Je vous ferai découvrir au fur et à mesure de leur archivage quelques-uns de ces documents les plus marquants au travers de ce blog.

Et puisque parfois un événement peut être le déclencheur d’actions plus importantes, je vous annonce ici que l’été 2009 est l’occasion pour le musée de lancer la phase « conservation » de son projet. Autour du logiciel open source OpenCollection (rebaptisé CollectiveAccess), nous avons débuté le référencement de l’ensemble de la collection, la numérisation des documents (pour leur mise à disposition au public), leur classement et leur archivage. Un archivage qui sans respecter les mêmes règles que celui des Manuscrits de la Mer Morte ou de la Joconde, sera néanmoins réalisé dans des conditions très acceptables de température et d’hygrométrie.