petition




L'affaire de la Grande Arche

Recherche

Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile



.

Emtec donne au musée de l'informatique un des prototypes de l'ultra-portable Gdium qui sera commercialisé à la rentrée 2008.


Philippe Nieuwbourg, directeur du musée, Michaël Benaudis, directeur des partenariats de Dexxon, Michaël Albo, secrétaire de l'association AntéMémoire
Philippe Nieuwbourg, directeur du musée, Michaël Benaudis, directeur des partenariats de Dexxon, Michaël Albo, secrétaire de l'association AntéMémoire
Nous l’avons toujours souligné le musée de l’informatique, parce qu’il traite d’un domaine d’actualité, se veut un trait d’union entre passé, présent et futur, permettant aux utilisateurs de connaître le passé, pour comprendre le présent, et imaginer l’avenir.
Ce samedi 19 juillet, nous avons eu la satisfaction de concrétiser cet objectif, en accueillant à la fin de l’exposition des collections permanentes, le premier prototype d’un ordinateur pas encore commercialisé, l’ultra-portable produit par Emtec (Groupe Dexxon), qui s’appelle le Gdium.

Bahram Nabet, Professeur d'informatique et d'électronique à l'Université Drexel de Philadelphie et Michaël Benaudis, Dexxon
Bahram Nabet, Professeur d'informatique et d'électronique à l'Université Drexel de Philadelphie et Michaël Benaudis, Dexxon
Le Gdium surfe sur la vague des ultra-portables largement popularisée par Asus et son EeePC, en lui apportant quelques améliorations. La taille d’écran tout d’abord qui passe à 10 pouces, le clavier dont toutes les touches lettres sont maintenant de la même taille, et surtout un système original, totalement stocké sur la G-key. Cette clef usb personnelle pour l’utilisateur contient l’ensemble du système (Linux bien entendu), les applications et les données de son propriétaire, c’est à dire tout son environnement de travail. Ainsi un même Gdium peut être partagé sans risque entre plusieurs utilisateurs, chacun utilisant sa propre G-key. On change de clef et immédiatement on retrouve son environnement de travail. Autre avantage, vous pouvez utiliser n’importe quel Gdium et même n’importe quel PC pour insérer votre G-key et accéder à votre environnement.

Des caractéristiques qui en font un outil particulièrement bien adapté au monde de l’éducation. Le Gdium est d’ailleurs livré avec plus de 50 logiciels destinés à l’éducation ainsi qu’une masse de contenus éducatifs de qualité, validés par un groupement de professeurs.

Michaël Benaudis, directeur des partenariats de Dexxon Data Media n’a pu s’empêcher une comparaison amusante avec l’Osborne 1, premier ordinateur portable en 1981, porté par Bahram Nabet, Professeur d’informatique et d’électronique à l’Université Drexel de Philadelphie. Et comme vous pouvez le constater sur les photos ci-dessous, ce prototype à peine installé, il a attiré de nombreux visiteurs du musée.


Les premiers visiteurs découvrent le prototype du Gdium
Les premiers visiteurs découvrent le prototype du Gdium
Bientôt donc, au musée de l’informatique, vous pourrez non seulement découvrir nos ancêtres les ordinateurs, mais également jeter un oeil aux machines de demain. N’hésitez en tous cas pas à venir découvrir le prototype du Gdium, avant sa commercialisation fin septembre 2008.